Initiation « Pêche au vif »

Compte rendu d’une initiation « Pêche au vif » en kayak avec Aloys et Aymeric, par chance, les pélamides étaient bien au rendez vous…

Après le rapide briefing habituel sur le fonctionnement du kayak Mirage, nous effectuons la mise à l’eau de bonne heure avec un seul objectif : faire des vifs et se rendre sur le spot sans perdre de temps ! Aloys aura la chance de naviguer sur un des nouveaux kayaks de la flotte hyper stable et confortable : le nouveau « Hobie Outback » équipé du dernier siège « Vantage », comme celui de nos Pro Angler 14, réglable dans toutes les positions et avec ces nouveaux kayaks, fini les fesses dans l’eau, on reste au sec durant toute la session dans le confort le plus total 😉

A peine arrivés sur l’eau, les mouettes piquent à une centaine de mètres de notre position et les chasses de chinchards ne se font pas attendre, par contre les poissons sont très durs à piquer, focalisés sur une mange minuscule, ils préféreront la poutine à nos jigs castings… même les mitraillettes dandinées au dessus des boules de fourrage au sondeur ne donneront rien, tant pis, on insiste à la cuiller des fois qu’un poisson se décide à mordre.

Et ça va payer pour Aloys qui fera une petite pélamide au milieu des chinchards, elle ne survivra pas avant d’arriver dans le vivier, dommage car elle aurait fait un excellent vif !

20150415_081211

La session se poursuit en verticale sur de beaux échos de poissons fourrage, ça grouille de vie en dessous mais impossible de faire le moindre vif, ni à la mitraillette, ni au jig casting, je décide ne ne pas perdre plus de temps et d’emmener mes 2 stagiaires sur un tombant profond sur lequel je pêche habituellement les maquereaux qui me servent de vifs. Arrivés sur le spot les échos sont bien présents, mais là encore, ils ne veulent rien savoir, je change donc de stratégie et démonte ma mitraillette pour un teaser au dessus d’un jig de 150 grammes et finalement je prends une bonne cartouche à la descente, je tiens le poisson 10 secondes avant qu’il ne décroche, idem pour Max, pendu lui aussi, il finira par décrocher à une dizaine de mètres de moi ( toujours synchro les 2 zozios…)

A la deuxième descente, je prends de nouveau une belle tape et cette fois ci, le vif tant attendu pointera le bout de son nez, il s’agit d’un gros maquereau d’une quarantaine de centimètres 🙂 Après ça, impossible de refaire le moindre poisson, tout le monde ratisse mais rien à faire, tant pis, nous prenons la direction du spot, la matinée est déjà bien avancée, il n’y a plus de temps à perdre ! Je plonge la main dans le vivier et monte au bout de 3 hameçons le fameux maquereau en détaillant le montage et la façon d’escher mon vif à Aymeric et Aloys, je fixe le plomb gardien et on entame la première dérive, celle ci sera longue et ne donnera aucun résultat durant presque une heure, je décide de continuer la dérive qui devrait nous emmener sur un petit tombant à la sortie d’un plateau toujours fourni en échos, j’y ai fait de beaux poissons par le passé. Arrivés sur le spot, le sondeur commence à devenir bien rempli et bien sur, quelques minutes plus tard, je commence à voir le scion de la Palms Furia s’agiter, le vif s’excite de plus en plus ce qui laisse présager un éventuel départ et comme je m’y attendais….DÉPART !!!!

Aymeric aura droit à un combat sympathique, la courbure de la canne et le frein du Sphéros me font dire qu’il s’agit d’un poisson correct, j’allume la caméra et immortalise ce moment, il est aux anges et nous aussi, quel pied de le voir se faire tracter par ce fameux poisson ! Finalement, c’est une belle pélamide qui arrive au kayak, j’aide Aymeric pour la mise au sec en la saisissant par la queue et lui mets dans les bras ce superbe poisson, son premier au vif !

pela vif

pelavif2

furia vif

Nous prendrons quelques clichés de ce poisson qui fera un bon repas pour Aymeric et sa famille le soir venu, heureux pour lui qu’il ait prit ce poisson en notre compagnie, dommage qu’on n’ait pu faire d’autres vifs car ils auraient étés bienvenus… nous finissons la session à l’inchiku et Aymeric frisera le doublé en ferrant un autre poisson sur son Pirate, il se demandait si ce leurre marchait, je crois qu’il a sa réponse…

Malheureusement pour lui, il cassera sa ligne sur un long rush, je pense à une grosse pélamide mais ce n’est que partie remise, il aura l’occasion de prendre sa revanche !

Arrivés sur la plage je file chercher le peson digital, les pronostics à propos du poids de cette pélamide un peu trop gourmande commencent, je lui donnai 5.5 kilos à vue d’œil et je n’étais pas loin de la vérité puisqu’au final celle-ci accusera un poids de 5.700 kg ! Pas mal pour une première prise au vif 😉

20150415_123325

 

Si vous aussi vous souhaitez en apprendre plus sur la technique de « La Pêche au Vif » je vous invite à prendre contact avec moi en cliquant ici

 

Twin Pêche Sportive

Twin Pêche Sportive

Moniteur Guide de Pêche & Pro Staff Savager's

2 comments on “Initiation « Pêche au vif »

  1. REDOUANE BERRAZOUANE

    Il me tarde d’acquerrir le matos nécessaire dont un hobie revolution 13, des cannes pour le jigging et d’autres accessoires , mais là ce n’est que de la théorie, car généralement je ne pèche qu’au bord… Le kayak plus que jamais m’inspire beaucoup mais il faudrait que je trouve un chevronné pour plus m’intégrer grâce à ses conseils…..

  2. Twin Pêche SportiveTwin Pêche Sportive

    Merci pour ton commentaire Redouane, le Révolution 13 est un petit bijou, j’ai navigué sur cet engin durant plus de 2 ans dans toutes les conditions avec aisance même par mer formée, c’est un bel objet, Aujourd hui j’ai investi dans plusieurs Outback plus stable que le Révolution, ainsi que 2 Pro Angler 14 qui sont le must de la pêche en kayak, tellement stable que l’on peut pêcher debout, bref, la gamme Hobie c’est du rêve… Si un jour tu veux tenter l’expèrience kayak, je me ferais un plaisir de t’initier, merci et à bientôt

Laisser un commentaire